Hommage, en musique

Le 19 octobre 1943, s’éteignait l’immense Camille Claudel. Hommage à une femme qui sa vie durant réclama la Liberté.

« Je réclame la liberté à grands cris ».
Liberté de créer, de vivre, d’aimer …

Merci Camille Claudel pour tant de beauté.

Couleurs … Guy Béart

J’ai chanté cette chanson, petite, à un cabaret poésie.

 

Pour mon fils de la lune …

Pour Juluan

Il y a des enfants distraits, qui cherchent dans le ciel le reflet de leurs rêves : des enfants dans la lune. Il en est un qui y demeure à jamais et qui regarde de là haut une femme écrire et renaître. Ces contes poétiques sont pour lui, il le sait et sourit à sa mère, guidant sa main au fil de ces pages, reconnaissant son refuge dans les dessins qui les parsèment. Au clair de ces lunes des destins se déroulent, ligne après ligne, sous le croissant lumineux de son sourire.

                                                     P. Grimbert

Préface, Itinerrances, ( en vente sur ce site)

Pour Pascal …

Pascal et moi avons quelques points communs ; ou plutôt des goûts communs. De Yves Jamait à Brassens en passant par Boby Lapointe et Bashung. Nous aimons les mots.

 

 

 

 

1001592_10200343347329164_1239756452_n

 

Je suis un écorché vif, les salauds ils ont eu ma peau !!
gribouilleur de lignes, trafiquant de mots, rimailleur d’occasion, peinturlureur de phrases, tritureur d’émotions… à tous les maux des mots… ambiance glauq’n’roll…
—————-
J’aurais dû te dire que je t’aimais

La ville était moite. De pleurs. D’averses de cris.
Des couteaux de lumière tailladaient encore le ciel noir de sommeil.
Au loin ils se battaient toujours.

Aux balcons quelques yeux rouillaient sur le défilé des chars, exorbités par les éclairs des gyrophares dans les enfilades de rues au bitume gangrené de trous d’obus. La vie, ou plutôt la survie, c’était quelques mètres sous terre, dans les caves, entre les containers puants. Là où s’enterrent les habitants et se terrent d’autres peuples, les cafards, les rats et les lâches…

 

couv-products-66764

Pascal : entretien avec Laurence, radio Osmose

 

Pascal, merci d’écrire : j’ai hâte de te rencontrer !

 

Cogito … D’Ouvre des Livres, demain.

D des L logo 02 bis

 

En pleine réflexion qu’elle est la madame ! Rendez-vous au CRL lundi oblige. va falloir que je cause bien et que je sois persuasive.

Comment faire évoluer Le Salon d’Ouvre des Livres ? Pour que ce soit … encore mieux.

Premières constatations : il semblerait que notre petit salon ait tout de même gagné en notoriété (c’est comme ça qu’on dit Henri ?), si j’en crois :

  • les visites plus nombreuses
  • la visite du maire (et sa proposition, alléchante, de nous prêter La Baronnie)
  • la visite de Cindy Mahout, du CRL
  • les auteurs présents
  • le chiffre d’affaire, somme toute honorable de notre libraire.

Mais pas d’autosatisfaction : il y a encore beaucoup à faire. Côté  » doit revoir sa copie » :

  • la signalisation franchement insuffisante,
  • la communication (pub …), même constat. Lire la suite

Actualité …

Salon du livre de MennecySi j’arrive à surmonter mon angoisse du métro, de Paris, de me perdre … etc … bref si quelqu’un de gentil veut bien venir me chercher au train et m’y raccompagner : J’Y VAIS !!!

On inspire, on ne panique pas. Et puis y’aura Henri et Jean-Fabien et d’autres que tu connais … N’aie pas peur, cela va se passer

. Oui mais … si je me perds …

Mais non, y’aura des gens gentils qui seront là, et qui pourront t’aider.

C’est sur, hein ? Mais oui … T’es une grande fille maintenant …

Euh …

La parole est à Pierre Ballouhey

Akram Raslan 1380464_10202201844797613_1665283446_n

Lumière

À ce monde là …

c

je préfère la lumière … Mélina à Hyper U