Le temps d’un souvenir …

Chanson pour Juluan.

20130811_111856

10-07-2011 18.15.33

Si tous les gars du monde …

10463992_10204505907831787_1370885560633569307_n

Demain sera ce que nous en ferons ; aucun sort ne nous a été jeté qui nous rendrait incapables de produire une humanité pacifié. Encore faut-il qu’elle soit sincèrement et unanimement désirée
Albert Jacquard

À Toi, (Enfances)

paroles : Angano, musique et interprétation : Julian Renan

Enfances (pour Juluan)

À ton regard profond qui cherche mon regard,
À tes doigts si parfaits qui enserrent ma main,
À ta bouche goulue qui dévore mon sein.
À toi

À ton rire joyeux, carillon dans mon cœur,
À tes pleurs quelquefois quand je ne suis pas là,
À mes larmes aujourd’hui, perdue dans notre nuit.
À toi

Aux châteaux de sable que nous ne ferons pas,
Aux plongeons dans la mer, à la vague à l’écume,
À la glace à la fraise et aux barbapapas.
À toi

À ton petit doudou si désoeuvré sans toi
À ta boîte à musique qui ne chante plus,
À cet adolescent que je voyais en Toi.
À toi

À cette famille que nous aurions formée,
À tes frères et sœur, à la petite souris,
À ce Papa Noël que tu n’as pas connu.
À toi

Ton enfance me manque et j’ai perdu la mienne
Quelques fois je la cherche au creux de mon miroir.
Où est cette fillette au cœur rempli d’espoir,
Face à des lendemains qui chanteraient, peut-être.

Enfant privé d’enfance Maman privée d’enfant,
Je t’offre Petit Homme la mer et le vent,
L’arc en ciel un oiseau qui s’envole en chantant,
Le Renard et la Rose, endors toi mon enfant.

Le Roi du Lard, incipit

Petit cadeau du jour …

Didier et son roman :

sans-titreDM

Lettre de Maupassant à Gisèle d’Estoc, écrivaine, sculptrice, femme fatale

Il est vrai que les réalistes ne sont pas les plus grands romantiques …

guy-de-maupassant

Chère madame,

Vous désirez que je vous donne des détails sur moi. Vous avez tort, ils ne vous plairont guère. Je vous ai déjà dit que je n’étais point fait pour séduire les femmes, hormis celles qui sont uniquement des sensuelles et des corrompues.

Quant aux autres, elles ont assez de moi au bout de quinze jours au plus.

Que voulez-vous? Vous avez toutes les croyances, disons toutes les crédulités, et moi pas une. Je suis le plus désillusionnant et le plus désillusionné des hommes ; le moins sentimental et le moins poétique.

Lire la suite

Pub, c’est Grisette qui l’a dit !

10357263_10201143322663859_944142375967240141_n

Et elle aima Honfleur …

Voici la lecture du Chapitre 16, Une Sonate et la Dame de Fécamp. Et elle aima Honfleur …

IMG_9340

IMG_6964

Pour en revenir à Clara …

Je commence à avoir pas mal de retours. Je tiens d’ailleurs à remercier toutes celles et ceux qui font la démarche de me contacter.
Les retours sont plus positifs, ouf ! Cependant, un commentaire revient très régulièrement :

– C’est trop court ! On reste sur sa faim ! On aurait envie d’en savoir plus !

A priori, j’aime l’idée que vous ayez la sensation de rester sur votre faim … Cela prouve que vous avez aimé.
Non, plus sérieusement, j’ai voulu écrire un texte court, à l’image de la brutalité et la brièveté de ce qui est arrivé à Clara.
Peu de temps s’est écoulé entre la nuit du 5 juin et sa déportation. C’est cela que j’ai voulu traduire : une certaine fulgurance. À l’image de la foudre qui s’abat.
Enfin, quelques personnes de ma famille étaient opposées à cet hommage. Je n’ai donc pas voulu « entrer » dans l’intimité de cette femme, mon arrière-grand-mère, et m’intéresser à la résistante. Par respect pour sa famille, et aussi, quelque part, pour me « protéger » des râleurs !!

J’espère cependant que vous avez passé un agréable moment de lecture …

If animals were fat …

Une pétition …

Parce que dans ma vie il y a les chats et les éléphants et que je ne supporte pas que l’on massacre ces derniers. Je me fais une joie de partager cette pétition que bien sûr, j’ai signée.