Une jolie surprise …

Hommage à Clara Matthews-Chompton rejoint Une Sonate et La dame de Fécamp à la Bibliothèque Sonore d’Alençon. je suis très fière de ça.
Et puis, la branche Chompton est originaire de l’Orne …

Alzheimer en peinture

[slideshow_deploy id=’4654′]

 

Le peintre William Utermohlen, frappé d’Alzheimer en 1995, a raconté sa maladie en autoportraits, réalisés successivement sur cinq années.

 

ça marche !!!! :-)

Cher Robin

10612895_10152671057913010_7309634291923397338_nCher Robin,

Il est étrange de constater que certaines disparitions vous tirent des larmes du cœur.

Pour moi, vous étiez plus qu’un « people » ; vous en étiez même à l’opposé à vrai dire.

Le clown triste, c’est ainsi que certains vous définissent. N’est-ce pas la caractéristique même des clowns ? N’est-il pas désespérant de vouloir soulager ce monde en l’amusant, en le faisant sourire, rêver …

Personnellement, vous m’avez fait rêver. Je pense que chacun a dans son cœur un film, un rôle particulier.  Pour ma part, vous serez toujours Peter Pan. Dans ce film, vous m’avez émue aux larmes. J’ai toujours pensé que ce rôle vous collait à la peau.

Peter Pan ne voulait pas grandir parce qu’il avait peur de mourir.  Votre peur vous a t-elle rattrapé ?

Cher Robin, j’ai le cœur bien lourd en ce 12 août.  Votre sourire et votre regard quelquefois empreints de mélancolie vont me manquer.

 

À écouter les yeux fermés …

Petit voyage intersidéral

 

10175946_869218269771636_5540531677800681241_n lune rouge

 

Un petit dernier chez Mallock

934775_749569685088813_4956952341223345844_n

Il sortira le 11 septembre et ça … c’est une chouette nouvelle.
Le 10, ç’aurait été mieux, pour mes … (combien déjà ?).

Réservez-le … ce bouquin est … super ! Je vous assure !
Et puis, il sera au Salon d’Ouvre des Livres !

Le cabanon jaune …

Point final.
Petit moment de vide.
Elle est étrange cette sensation ; lorsque l’on sait que l’on a effectivement mis le point final. Un peu plus de trois ans que Le cabanon occupe une partie de mes pensées.
Comment bien cerner mes personnages ? Chercher le mot juste. Traduire un sentiment, une sensation.
Vous séduire, vous, lecteurs … et en même temps, vous permettre de laisser cours à votre imagination. Vous tendre la main, comme une « invitation au voyage » sans jamais rien vous imposer.
On dit qu’il est très difficile de commencer un nouveau texte … l’angoisse de la première page, de la redoutable « page blanche ».
Personnellement, je crois que j’ai encore plus de mal à finir. L’angoisse de la dernière page. Savoir que c’est terminé, le chagrin peut-être de devoir quitter mes personnages et leur univers. Qu’ils ne m’appartiennent déjà plus ; qu’ils seront bientôt vôtres, vous qui allez les imaginer, les juger, les aimer peut-être , ou bien les détester. Peut-être qu’ils vous laisseront indifférents …
Je n’aime pas l’indifférence.

La voix humaine, Jean Cocteau

Soudain le souvenir de cette émotion.

Un texte bouleversant et une voix qui prend les tripes. La très grande Simone Signoret.

imagessim

simsi

Never Forget

10551105_10204467851766371_4952920709883605239_n

Pierre, cette photo a toute sa place sur ce site. Elle se passe de mots. Merci.