À la rencontre de Sylvie Kaptur Gintz

Murmure du silence

10407614_10203654443115906_1824764474152097392_n

Toujours dans ce mouvement de sa propre histoire à l’histoire du monde, Sylvie Kaptur-Gintz approfondit sans cesse sa réflexion sur le sens de l’histoire, se demandant ce que peut signifier, pour elle, d’être née de ce moment de l’histoire, et de quelle vigilance il ne faut jamais se défaire, s’il est encore vrai que, pour reprendre à nouveau les mots célèbres de Brecht, « Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut / Pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt : / Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde. »(3)
De cette conscience, sans doute, est issue « Le murmure du silence », une installation de sept taleths suspendus, comme habités.
Lire la suite