Coup de gueule !

La vie des handis n’est pas assez compliquée comme ça ….
Depuis que j’ai repris le travail, avec mention du médecin de prévention « peut travailler en télétravail » souligné en rouge, et aménagement de mon poste, mon périmètre de marche étant sans béquille d’environ 100 mètres les bons jours, il a été prévu avec mon employeur que je me rendrais sur site 1 à 2 fois par mois, en taxi, pris en charge par l’institut et remboursé par le FIPHFP, fonds d’insertion professionnelle des personnes handicapées de la fonction publique.
Bon.
Ca fonctionnait bien, jusqu’à ce que …
Le FIPHFP révise ses exigences à la hausse. L’attestation du médecin de prévention, fondée sur les documents médicaux que je lui ai soumis, ne suffit plus. On exige que je produise l’attestation d’attribution de la PCH (prestation de compensation du handicap).
Or, mes agneaux, la PCH se décompose en deux volets :
– aide humaine (à la toilette et aux repas, pour le ménage démerdez-vous et épuisez votre conjoint)
– aide à l’aménagement du domicile.
Je me suis bien vu attribuer la PCH domicile, mais je n’ai pas sollicité la PCH aide humaine. Dieu merci, pour l’instant je peux encore faire ma toilette seule et manger sans aide.
Voilà donc que je vais devoir fournir ENCORE des documents, et ce alors que je suis dans l’incapacité de prendre les transports en commun, que je n’ai pas le permis de conduire, qu’aucun collègue n’habite près de chez moi, etc.

« ENSEMBLE, pour une fonction publique EXEMPLAIRE » : clame leur logo !!! MON CUL !!!!

Je suis très très en colère.
Le handicap bouffe déjà une partie ENORME de la vie. Mais à cela la bureaucratie ajoute tant de conditions, de barrières, de difficultés, que nous subissons la double peine.

Je vais encore me battre pour faire valoir que même si je ne perçois que la PCH domicile mon état motive pleinement le recours à des transports adaptés (pour lesquels d’ailleurs la sécu ne fait pas d’histoires !).

Un jour, proche, quelqu’un va péter un plomb dans une administration lui foutant littéralement des bâtons dans les roues du fauteuil, MDA ou AGEFIPH ou FIPHFP. Et je ne serai pas étonnée le moins du monde.

Mes chers élèves…

 

 

Vous dire toute ma fierté et tout mon bonheur d’avoir partagé ces instants avec vous. Je sais que ce n’était pas facile, que je vous ai demandé beaucoup. Une journée en inclusion dans des équipes sportives, pour rencontrer l’Autre… Celui qui intrigue, qui fait peur un peu, qui donne envie de rire parfois, qui met mal à l’aise, souvent…

Ah oui, précisons.. Nous parlons de Sport Adapté. Le Sport Adapté, c’est le « handi Sport » du handicap mental… Pas évident pour vous.

Nous n’avions qu’une rue à traverser, et pourtant, notre expédition a pris des allures de « Rendez-vous en Terre Inconnue »… Autre pays, autres codes parfois, autres langues par moment… Immersion totale.

Mais vous m’avez fait confiance. Et je vous en remercie. Je sais que cette journée restera dans vos souvenirs. Vendredi, vous avez appris l’Autre. Vous avez gagné en tolérance. Et je suis fière de vous. Tellement fière. Il faut que vous le sachiez.

Les plages du débarquement…

Bientôt le six juin…

Merci à ma cousine Cathy Launey pour ces très belles photos de nos plages, si importantes et si belles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Lieutenance fait peau neuve

La Lieutenance rénovée… Bravo Honfleur ! C’est splendide !

(Photo Michel Lucas)