Avis de dédicaces…

Rencontre

Première invitation dans une librairie caennaise… ça se fête ! Bref, merci à la librairie Plein ciel pour son accueil. Je suis ravie de cet après-midi qui s’annonce.

Et en plus, Karine Langlois présentera son Raphaël à Bayeux !

 

 


Pour Corentin…

Corentin n’est plus là. Il est parti comme ça, le 19 janvier. Il a choisi de s’en aller.

Je le connaissais. J’ai été sa professeure de français. Je me souviens d’un garçon passionné, gourmand d’apprendre. Brillant. Bien sûr, je connais ses parents, Marie et Christian. Je partage avec Christian le goût de l’écriture.

Alors forcément, j’ai voulu vous présenter cet ouvrage :

Nique ta mort !Trente mille mots pour Corentin 

Oui, Christian, écrire permet de faire exister, encore et toujours. Nous, lecteurs, avons ce pouvoir merveilleux de « donner vie à ton texte, et donc de faire exister Corentin, rien qu’en lisant son prénom. Cette pensée un jour t’apaisera, vous apaisera, comme elle m’a apaisée pour mon enfant. Elle est là, la magie de l’écriture.

 

Petit lien : https://www.librinova.com/librairie/christian-marchal/nique-ta-mort-trente-mille-mots-pour-corentin-1#

De Molière au PSC1…

Aujourd’hui était une première pour moi. J’ai donné mon premier cours de secourisme au collège. 10 élèves, 3 heures. Des élèves que je connais bien : je suis leur prof de français.

Et pourtant…

Dès le départ, le contact a été différent. Et ça, c’était génial.  Regard au début, un peu amusé, un peu inquiet aussi, un peu épaté « la prof de français qui sort de sa zone de confort…  » De Hugo à Heimlich… c’est quand même un sacré grand écart.

Et mon collègue / complice Sébastien venu me rejoindre pour me servir de cobaye. Une complicité qui aussi a plu aux élèves certainement.

Alors oui, c’est vrai, ce n’est pas évident au départ. Il y a la gestion du corps, celle du stress, on doit toucher parfois. Mais très vite, j’ai oublié (et les élèves aussi je crois) que j’étais prof de français, leur prof de français. C’est un signe !

Et puis, Il y a l’élève en grande difficulté fière d’avoir réussi parfaitement un maintien tête… Fière d’elle peut-être pour la première fois dans sa vie de collégienne.

Un signe : ils sont tous restés en fin de séance pour nous aider à ranger la salle (alors qu’on est en weekend !) et… certains ont dit merci !

Bref, et pour conclure, n’en déplaise aux grincheux qui pensent que gna gna gna, ce n’est pas notre boulot… etc etc… Oui, je me suis sentie totalement à ma place, totalement légitime. Et non, former au PSC1 n’est pas que le rôle des infirmiers ou des profs d’EPS… J’irais même plus loin : il me semble intéressant, pédagogiquement, que les élèves voient que tout le monde, même un prof de français, de maths ou d’anglais puissent former au secourisme. C’est ça la citoyenneté. Enfin, je crois.

Participer à la chaîne … si ça ce n’est pas de l’éducation à la citoyenneté ! Et puis, savoir utiliser à bon escient le subjonctif imparfait, ok, c’est bien.

Savoir faire un maintien tête à la perfection, c’est pas mal non plus.

Je voudrais enfin remercier toute l’équipe de formateurs avec laquelle j’ai fait mon stage. Parce que aujourd’hui, j’ai passé un moment incroyable avec mes élèves.

 

Lili et Thierry et vice-versa

 

Lili Cros, Thierry Chazelle…

Thierry, Lili…

Je voudrais, à travers ce petit article, vous remercier.

Vous remercier pour cette excellente soirée passée à Mezidon-Canon, à La Loco. J’avais déjà eu l’occasion de vous écouter à La Loco, première partie d’Yves Jamait https://auboutdemaplume.fr/coup-de-foudre/.  Vous étiez même mon « coup de foudre ». Mais cela s’est confirmé.

J’aime vos textes, vos musiques. Vous vivez la musique, elle vous fait vibrer et vous la servez parfaitement.

J’aime votre mise en scène, sobre mais tellement « juste ». Votre tendresse, votre humour aussi.

J’aime vos voix qu s’accordent si bien. Celle de Thierry, chaleureuse et celle de Lili, indescriptible et qui me fait frissonner.

Duo, couple, j’aime votre façon de mettre l’autre en lumière. Chacun illumine l’autre.  Thierry révèle Lili, Lili « dévoile » Thierry.

Enfin, et surtout, vous nous faites du bien. Vous nous enchantez. Quand on vous écoute, la vie semble plus douce. Et ça, c’est précieux.

Alors, merci. Oui merci pour tout cela. Et à l’année prochaine… à l’Olympia !

Christelle

Rencontre – Témoignage

Touchée par ce témoignage, bien évidemment, mais aussi par ces larmes de lycéenne.

J’aime aussi cette école qui remplit son rôle : éveiller les consciences,  former des citoyens. Que j’aimerais pouvoir faire la même chose dans mon établissement.

Coup de cœur…

Il s’appelle Manu Galure, il nous vient de Toulouse.

Et c’est un coup de cœur.

Ce mec est un OVNI. Plus de deux ans de tournée à pied, sur les chemins. Il chante partout, où ses pas le guident, tout seul avec son piano sur le dos.

Il chante dans des écoles, des mairies, des bistrots, des églises, ou même chez ceux qui l’accueillent. (Euh Si tu as envie de venir par chez nous, j’ai un beau jardin… Je dis ça comme ça… ).

Hier, il chantait à La Loco de Mézidon-Canon (une chouette salle, soit dit en passant). Il faisait la première partie d’un autre coup de cœur, mais plus ancien, de Lili Cros et Thierry Chazelle. (des potes d’Yves Jamait… c’est vous dire…).

Bref, Revenons à Manu Galure.  Sacré pianiste, sacré parolier… Il allie poésie et humour, complètement décalé (vous vous rappelez : un OVNI) et surtout, un sacré talent !

http://www.manugalure.com/la/

Alors, je vous colle l’adresse de son site.

Perso, je lui ai acheté un téléchargement. http://www.manugalure.com/boutique-2/

Et je me régale. Et puis aider un artiste, Ce n’est pas gaspiller de l’argent, c’est…  investir.

Manu, je t’embrasse et je te souhaite plein de lieux sympas à découvrir et de publics à séduire, mais là, je ne suis pas inquiète !

Bienvenue aussi sur mon site, je te rajoute dans mes « sites de potes » 🙂

Christelle