Quelque part en Belgique…

Merci à Jacques pour cette photo. Je trouve émouvant de voir mes couvertures, dans cette bibliothèque que je ne connais pas… Un peu comme une invitée « permanente ». Merci Jacques de me laisser cette place…

 

What do you want to do ?

New mail

Séance photos…

Petite séance de photos chez ma copine Stéphanie (boutique Singulière, à Douvres). Pour réactualiser avec, enfin, Les Fleurs du lac… Et une nouvelle coupe de cheveux…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Tous à la bibliothèque de Langrune,

 

What do you want to do ?

New mail

Ce sera à la bibliothèque de Langrune que j’aurai le plaisir de vous présenter mes petits bouquins le 3 avril prochain, à partir de 20h. Et ce qui me fait encore plus plaisir, c’est que je ne serai pas seule…
En effet, vous aurez la possibilité de découvrir quelques œuvres de mon ami Arno Jusiewicz, et notamment ses Lunes, couverture de mon recueil de nouvelles Itinerrances.
C’est la première fois que nous associons nos travaux pour les présenter. J’en suis on ne peut plus heureuse. Merci Arno pour ton talent, et pour ton amitié aussi…
À bientôt.
les œuvres d’Arno seront exposées tout le mois d’avril. Alors, si vous ne pouvez pas être là le 3, venez découvrir son univers… Mais attention, on n’en sort jamais indemnes !
What do you want to do ?

New mail

Les fleurs du lac et Ilse 14

J’ai commencé ce court roman un soir… et je n’ai pas réussi à le lâcher avant la fin.

On découvre l’excision du point de vue d’une mère, elle-même ancienne victime, et les « raisons » des uns et des autres.

C’est aussi un bel hommage à l’Ethiopie, dont l’auteure parle avec amour…

 

Merci pour ce retour…

What do you want to do ?

New mail

« Délivrance »

Parfois on me demande comment je choisis mes titres… Et mes couvertures.

En général, ils s’imposent à moi très vite. ce fut le cas pour mes trois romans, mais aussi pour Itinerrances. Titre et couverture sont très vite associés, et je remercie mon éditrice de me laisser libre de mes choix… En tout cas, jusque là, nous avons toujours été d’accord.

Pour ce qui du prochain… Cela m’a torturée pendant plus de six mois ! Et pour le titre, et pour la couverture…

Et hier, allez savoir pourquoi… Alors que j’étais en voiture… Paf ! (Non pas la voiture, heureusement) L’idée !

Elle arrive comme ça, sans crier gare. Titre et couverture !

En plus, j’ai le feu vert de l’éditrice !

Allez savoir… C’est tout de même étrange l’inspiration…

Mais… Je vous en reparlerai plus tard !

What do you want to do ?

New mail

Les fleurs du lac et le Docteur Morissanda Kouyaté

 

What do you want to do ?

New mail

Je l’ai lu avec beaucoup de plaisir et il est recommandable au plus haut niveau.
Félicitations.
Le Dr Morissanda Kouyaté est le médecin exécutif du Comité inter-africain sur les pratiques traditionnelles.
Vous pouvez imaginer à quel point ce retour est important pour moi !

ça m’fait d’la peine…

What do you want to do ?

New mail

…mais il est parti.
 Greame Allwright est mort.
Greame, c’est le compagnon de mon adolescence, des feux de camp sur la plage de Langano…, « Jolie bouteille »,   « Le jour de clarté.. », chanson coup de gueule que j’adorais,
« Il faut que je m’en aille » qui me faisait pleurer… Tout comme « la chanson du cow-boy »
Plus tard, j’ai chanté pour mes enfants, « Le chef de gare », « Petit garçon », les « Petites boîtes »…
Suzanne, que je chantais à ma grand-mère… « Demain sera bien », qu’elle aimait beaucoup, comme elle aimait « Viendras-tu avec moi ? ».
« Tu joues tu joues joues »
Tous ces titres…
Oui, Greame fait partie de ma vie, définitivement… Et ce soir… Mon cœur est triste…
Il y a quelques mois, je lui ai écrit une carte, pour le remercier pour tout cela. Et cela me fait plaisir…
Encore une partie de mon enfance qui se barre…
Oui, je suis triste ce soir.
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

« How was my day » ?

Petit film à regarder… A écouter pour la beauté de cette langue que j’aime tant, mais aussi pour le message, bien sûr. Bravo !

 

Emilie Riger Collins et De Vous à Moi…

Parfois, c’est un livre qui donne envie de connaître un auteur, parfois c’est de connaître l’auteur qui donne envie de découvrir son livre. Christelle appartient à cette deuxième catégorie. Et je suis heureuse d’avoir suivi mon instinct. Son histoire est à l’image de la sculpture qui orne la couverture. Elle murmure les émotions sans les dire vraiment, parce que les mettre à vif les écorcherait. Son récit regorge d’amour, et c’est un amour qui fait du bien, car il porte vers l’avant et le changement. Peut-être pour escamoter les déchirures du présent. Il nous pousse à réfléchir pour trouver des solutions aux combats que doivent mener ceux qui vivent à côté de nous sans faire de bruit, alors qu’ils devraient hurler contre l’injustice. Ils préfèrent garder leur énergie pour avancer dans leur labyrinthe. Et pourtant… Plusieurs fois dans ces pages, la vérité sort de la bouche des enfants. Si notre expérience d’adulte nous dit comment faire les choses, il faudrait écouter plus souvent les silencieux pour savoir quelles choses méritent d’être accomplies.

Emilie Riger Collins, auteure

 

Vacances et écriture

Ouf ! C’est demain. Au programme, terminer le livre que je consacre à mon arrière-grand-mère.

J’ai hâte de vous en dire davantage.