Nouveau retour sur Babelio

« Les fleurs ne sont pas faites pour être coupées », voilà, tout est dit, ou presque…
Cependant, comme j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre et que j’ai vraiment envie que vous le découvriez à votre tour, je vais détailler un peu plus.
Ce livre parle d’une pratique encore trop souvent pratiquée : l’excision.
On y raconte l’histoire de Mebrat, une jeune éthiopienne, qui vient d’accoucher de sa seconde fille et qui va décider de ne pas la faire exciser. Or vous vous doutez bien qu’une telle décision, qui va à l’encontre des traditions, n’est pas simple à prendre et peut être lourde de conséquences… Dans ce combat, elle a cependant la chance d’être épaulée par son mari, car oui, l’excision n’est pas seulement le problème des femmes, le changement se construit aussi et surtout avec l’aide des hommes. Ainsi, un petit pas après l’autre, la parole va se faire entendre et les choses changer…

Vous l’avez compris, le sujet est assez dur et pourtant il est abordé avec beaucoup de délicatesse. Ici pas de jugement sur ces traditions -d’ailleurs l’auteure donne aussi la parole à l’exciseuse du village-, juste l’envie de montrer que les femmes ne sont plus obligées de subir.

Un livre magnifique !

 

Merci, merci, merci… à vous pour ce retour.

Les fleurs du lac, sur Babelio…

Même si on préférerait que ce roman n’existe pas, la tradition de l’excision des petites filles dans certains villages africains est malheureusement toujours d’actualité.
Christelle Angano nous livre ici un magnifique roman sur cette tradition qui mutile encore beaucoup de petites filles, elle n’est pas du tout accusatrice dans ce roman, mais essaye au contraire de nous faire comprendre pourquoi cette tradition a toujours cours, à travers l’histoire de Mebrat qui décide de ne pas faire exciser sa deuxième fille. Mebrat va donc livrer un combat dans son village où personne ne comprend sa décision, mais où personne ne comprend non plus pourquoi cette tradition est en place.
C’est vraiment un magnifique roman qui se lit d’une traite et je remercie l’auteure de m’avoir permis d’en connaître un peu plus sur cette tradition qui je l’espère disparaîtra très vite.

 

Merci infiniment pour ce retour…

A table, sur youtube

Le cabanon jaune, incipit.

Chaîne youtube

Petite nouveauté…

j’ai décidé de me « lancer » et de créer ma chaîne youtube.

Elle sera consacrée à la lecture d’extraits (voire de textes entiers) pour vous présenter mes ouvrages,  mais aussi à celle de textes que j’aime, et que peut-être… j’aurais aimé écrire 🙂

Aujourd’hui, pour vous, pour nous, Les ânons de Panurge, de Henri Girard.

Les fleurs du lac, la mère des yeux

Les Fleurs du lac

Une lumière dans la nuit

La mère des yeux

Moment de grâce…

Avec son accord, je vous laisse découvrir la mise en voix de Oradour, de Jean Tardieu, par Zoé, une élève de 3°.

14 ans… Je vous laisse découvrir.

Merci à toi, Zoé, pour ta générosité et ta si belle sensibilité.