A propos du 11 mai…

S’il-vous-plaît, arrêtez de me rappeler que pendant le confinement; des enfants sont maltraités et que certains (les mêmes souvent) ne mangent pas à leur faim et que donc… Bref, et je crois pouvoir parler au nom de tous mes collègues, d’ici et d’ailleurs, nous en avons parfaitement conscience, et cela nous importe et nous inquiète, soyez en sûrs. Pour autant, je revendique aussi le droit à l’inquiétude devant un déconfinement qui me semble rapide et difficile à organiser. Sans parler des profs qui soit sont potentiellement fragiles, soit qui ont chez eux, des personnes à « protéger ». C’est mon cas. Point de morale, cela devient gonflant. Merci…

What do you want to do ?

New mail

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *