Alexandre Jardin

Cette interview m’a touchée. À l’heure où j’honore la mémoire d’une bisaïeule résistante, morte pour la France à Ravensbrück, je respecte totalement et j’adhère à la démarche de l’écrivain.

Bravo aussi pour cette pudeur.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *