Entrées par angano

Cher Commissaire Mallock

Cher commissaire, Sachez que je suis une de vos ferventes admiratrices. J’aime votre pugnacité et cette façon si particulière de démêler les fils de vos enquêtes pour enfin aboutir à la vérité. Mais ce que j’aime encore plus, ce sont vos doutes, vos fragilités, quand vous êtes à la limite, un anti-héros, tourmenté de chagrin […]

Allo Papa tango Charly

Mais enfin, où as-tu donc la tête ? Je ne sais pas, je ne sais plus. S’il vous plait, ne me brusquez pas, attendez, cela va revenir. Le geste du vieil homme s’est interrompu. Que voulait-il faire ? Il ne saurait le dire. Son geste s’est perdu au fond de sa pensée. Là-bas quelque part, […]

18 ans …

                                                                                                                  Ma Chérie Aujourd’hui, tu as 18 ans. Je me retrouve plongée dans un abîme d’incertitude. 18 ans … l’âge des premières vacances entre potes, du BAC pour certains, du permis de conduire, pour d’autres … Boîte de nuit ? Droit de vote ? Oui, mais pas toi. J’écoute d’une oreille distraite les parents autour […]

Lettre à S Mukasonga

Chère Mukasonga, Permets-moi d’abord de te tutoyer et de t’appeler par ton prénom rwandais. Je ne peux que tutoyer une femme qui me bouleverse autant. Le tutoiement est alors la marque de cette émotion que tu as fait naître en moi.

Origami

L’origami L’origami ? Question de plis En montagne ou en vallée Pas besoin d’être surdoué Origami, grand ou petit. Origami art japonais Maintenant devenu Français Origami, prochaine mode Avec lui, plein de méthodes. Léo Mafille

Je vous souhaite …

Je vous souhaite à tous, tout ce qu’on peut souhaiter. Et d’abord, que chacun puisse avoir du travail. La santé, évidemment, le bonheur avec … Et puis, j’ai une petite pensée pour Pierre Bérégovoy. Il y a 20 ans, sa mort m’avait peinée.  

Le cabanon jaune

Je viens de mettre le point final à mon prochain roman : Le cabanon jaune. Dès ce soir, je le propose à la lecture avertie et sans complaisance de mon cher et tendre. Puis bien sûr, à mon cher ami Henri Girard. Ensuite … la ronde des éditeurs pourra reprendre. D’ailleurs, j’en rencontre un dès […]