Biographie

Christelle Angano est une auteure normande, membre de la SADN(Société des Auteurs de Normandie).

Après une enfance et une adolescence itinérantes, elle s’installe sur la Côte de Nacre, en Normandie. Professeure de français en collège, elle se lance dans l’aventure de l’écriture en 2007, en « prêtant sa plume » à Nina Michel, une survivante de l’enfer concentrationnaire de Dachau. Le gout de l’écriture ne la quittera plus. Elle publiera désormais sous le pseudonyme de Angano.

Deux rencontres seront déterminantes pour l’auteure. Dans un premier temps, celle de Philippe Grimbert qui l’encouragera à publier son premier recueil de nouvelles poétiques Itinerrances, dont il rédigera la préface. En 2005, elle croisera la route du romancier Henri Girard ; une rencontre décisive. Elle doit à celui qu’elle considère comme son « parrain d’écriture » le fait d’avoir osé proposer ses textes à l’édition. Il préfacera La Dame de Fécamp, publié une première fois en 2010, avant de rejoindre les Éditions de La Lieutenance en 2013.

En 2014, elle rejoint les Éditions de La Rémanence.

Christelle Angano aime à la fois faire voyager son lecteur, entre la Normandie qu’elle chérit et des contrées plus lointaines mais aussi aborder des questions de société sur lesquelles elle s’engage. En 2014, son ouvrage De Vous à Moi est finaliste pour le prix handilivre, catégorie témoignage. Son troisième roman, Les fleurs du lac, ouvrage militant, est consacré aux femmes africaines qui luttent contre la pratique de l’excision. Elle rejoint le GAMS en 2019.

Enfin, elle attache également beaucoup d’importance au travail de mémoire. Ainsi, après avoir travaillé avec Nina Michel, elle s’intéressera cette fois au parcours de sa propre arrière-grand-mère, Clara Chompton, déportée et disparue à Ravensbrück. Elle aura l’honneur de dédicacer un premier ouvrage Hommage à Clara Chompton, préfacé par l’historien  Jean Quellien sur le site de la batterie de Merville-Franceville pendant les cérémonies de commémoration en juin 2014, devant la stèle dédiée à Clara et ses compagnons d’infortune. En 2020, un nouvel ouvrage paraîtra Une lumière dans la nuit, dans lequel elle s’interrogera sur cette mémoire « transgénérationnelle » .

Vous pouvez la suivre sur son site Au bout de ma plume