Honfleur orpheline

La jetée de Honfleur ne sera plus la même
L’écho de ton absence résonne dans mon cœur
Le cœur ensangloté, je suis là et je t’aime
Que deviendra sans Toi la jetée de Honfleur ?

Les pavés du bassin me parleront de Toi
De Toi, de mon enfance, ce que l’on s’est donné
La plage de Vasouy se souvient de ta voix
Et le vent, les embruns,  ton sourire adoré.

Les peintres du bassin cherchent ta silhouette
De ton regard rieur la mer a pris le bleu
L’écume des vagues le blanc de tes cheveux
Au bout de la jetée, j’entends les pleurs des mouettes.

Mais il est temps pour moi de te laisser partir
Déjà Toi tu t’éloignes sur la pointe de l’âme
Adieu mon Amie, ma grand-mère, ma Zazanne
Je vais rester sans Toi mais riche de nos rires.

Christelle Angano

3 octobre 2013

Je te garde au chaud, au creux de mes mots

Alors qu’ils reprenaient la direction du vieux bassin, ils furent surpris par une grosse averse d’orage. Les gouttes s’écrasaient sur eux, noyaient tout sur leur passage. Bientôt, Le Havre disparut derrière un rideau épais, sombre et menaçant. Ils se réfugièrent « chez Suzanne », une petite crêperie sur le port, où ils furent accueillis par une ravissante grand-mère. Pas très grande, les cheveux blancs coupés au carré. Son gilet rouge mettait en valeur son teint hâlé par le soleil et l’air iodé et on était tout de suite séduit par son regard bleu et rieur. Elle les accueillit comme une aïeule accueillerait ses petits enfants, insista pour leur apporter une serviette de toilette pour se sécher, inquiète à l’idée qu’ils pourraient prendre froid. Julie Anne se sentit bien près de cette femme. Quand, au lieu de choisir une crêpe, elle opta pour une escalope de veau à la crème, la vieille femme sourit :

– On dirait ma petite fille. En général, elle finit par une crêpe aux pommes.
– Votre petite fille a un goût certain, je vais faire pareil …

In « Une Sonate et La Dame de Fécamp »

Bientôt …

Bientôt une nouvelle catégorie : « La semaine de cochon de Pierre Ballouhey », parce-que décidément, j’adore l’angle qu’il choisit pour évoquer le monde de fous dans lequel nous évoluons …

Merci Pierre …

Petit diaporama

Œuvre d'Yvan Postel

Œuvre d’Yvan Postel

[slideshow_deploy id=’2256′]

Que soient remerciés Sylvie, Alice Santarem (de Studioelle photographie) et Didier, pour leurs clichés.

1234758_581444385249206_1010152783_n

Souvenir …

salon_CA

Angano et ses « parrains » Henri Girard et Philippe Grimbert : d’Itinerrances à Une Sonate et La Dame de Fécamp …

Et les Lunes … ces Absences …

Pub …

Merci à l’ami Pierre-Yves et son soutien …

http://apyboom.blogspot.fr/2013/09/pub.html

Profitez-en pour visiter son blog …

C’est officiel …

Cette journée est importante pour moi.
En effet, je viens de signer mon contrat avec Les Éditions de La Lieutenance, pour Une sonate et La Dame de Fécamp. Nouveau titre certes, mais aussi nouvelle histoire, avec un chapitre consacré à Honfleur. Parce-que j’aime Honfleur. C’est presqu’une histoire de famille. Honfleur, c’est une partie de mon enfance, quand j’allais chez mes grands-parents, quand je vivais avec eux, aussi. Julie Anne se promène sur la jetée de Honfleur.
Cette nouvelle vie pour Julie Anne, Marin et leur ami artiste, je la dédie à Tonton et Zazanne, mes grands-parents. Rien ne pouvait me faire plus plaisir que leur offrir cette jolie nouvelle. Leur petite fille fait partie des auteurs honfleurais … je sais que cela leur plaira.

la parole est à Pierre Ballouhey

1185705_10201946215647044_1705553397_n

D’Ouvre des Livres …

561433_2994922730776_936576039_n

ceux-là n’étaient pas dispo, mais il y aura plein d’autres auteurs, normands ou pas, au Salon d’Ouvre des Livres … Venez les rencontrer …