Clara

On vient de me confirmer la nouvelle que mon ouvrage sur mon arrière-grand-mère, Clara, serait réédité cette année à la Rémanence et j’en suis ravie. Plus que jamais, je crois en la nécessité de se souvenir. Oui, la mémoire est essentielle. Clara continuera donc d’exister et j’en suis très émue. Et fière aussi.

Merci donc à mon éditrice de rendre cela possible.

Je vous en dirai davantage dès que possible.

 

Invité au bout de ma plume…

« Vous qui pénétrez dans mon cœur, ne faites pas attention au désordre »

 

Jean Rochefort

 

Les fleurs du lac et Anne Gaëlle

À propos du retour de M Schiappa

Une reconnaissance bien méritée pour ton engagement et la délicatesse de ton écriture. Quelle beauté d’avoir su parler d’actes si violents avec tant de pudeur et de poésie. Bel hommage à la féminité🌸🌹Merci Christelle

Les fleurs du lac… et la ministre

Retour :

Très sensible à votre démarche, je viens à vous remercier chaleureusement.

Le combat de Mebrat contre l’excision participe pleinement aux actions que je conduis contre ces pratiques insoutenables. En France comme partout dans le monde, les mutilations sexuelles féminines sont des atteintes inadmissibles à l’intégrité et aux droits fondamentaux des femmes et des petites filles.

En France, l’excision concerne entre 40 000 et 60 000 femmes. Afin de lutter contre ce fléau, le Gouvernement a mis en place un grand plan national d’action visant à mieux repérer les victimes et financer les réparations.

[…]

Reçu ce matin… Retour de lecture de Marlène Schiappa…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’année 2019 et Les Fleurs du lac

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Invités perpétuels

Camus, invité de Au bout de ma plume…

« Au milieu de l’hiver, j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible ».

 

Albert Camus, Retour à Tipasa (in L’Eté, 1954)

La danse des arbres

Plus qu’une danse, je vois là une respiration, un grand souffle d’air. J’avais déjà vu cette vidéo « passer » sur les réseaux, il y a quelques semaines. Je suis heureuse de la retrouver et de la partager avec vous. La regarder, caler sa propre respiration à celle des grands arbres a quelque chose que je qualifierais d’apaisant. Toute cette énergie m’aide à me ressourcer. Alors, je partage.

Premier invité de 2020

Merci monsieur Chaunu pour ce dessin qui va rejoindre très vite ma salle de classe 🙂