Chaîne youtube

Hello tout le monde,

 

Je me suis lancée et ai décidé d’enregistrer quelques extraits de Les fleurs du lac sur youtube. N’hésitez pas à aller les écouter. Régulièrement, je posterai des extraits de mes bouquins…

Voilà…

A bientôt donc

 

Un certain 8 mars…

8 mars, publication Les Fleurs du lac. Avec Nous Toutes 14

                                                                                                 8 mars 2019, les Fleurs du lac et Noutes 14

 

Petit clin d’œil de bienvenue à mes nouvelles abonnées…

 

Mi La Ré

Un mois plus tard.

Des doigts… N’en parlons pas…

Une presque tendinite du coude…

Mais quel bonheur !

Et même si l’on ne reconnaît pas forcément ce que j’essaie de jouer… Je m’éclate !

Une vraie gamine, il n’y a pas à dire, c’est magique, la musique et je suis  heureuse de m’être « lancée ».

Alors, on continue. Ce n’est pas facile et pourtant, je sais, je sens que je progresse.

Merci à toi, Pascal. Ces moments d’échange sur « nos grattes » sont précieux.

Mi, la, ré…

Sortir du covidien ! Cela fait tant de bien.

Merci aussi à ma petite famille qui supporte mes « balbutiements », mes « tâtonnements »…

Et encore, je ne chante pas encore… Après ce sera PIRE !

 

 

Des nouvelles

 

 

Et voici donc 2021 qui débute…

Il fait gris, froid. Un couvre feu à 18heures… Bref…

C’était le moment ou jamais de… me mettre à la guitare !

Une nouvelle lubie ? Non, pas vraiment si l’on considère que cela fait une bonne quarantaine d’années que j’en avais envie.

 » La meilleure façon de se débarrasser de la tentation, c’est d’y céder » Oscar Wilde avait raison. Alors, j’ai franchi le pas. Il me manquait un prof, je l’ai trouvé. Merci Pascal pour ta patience !

Mi, la, ré, sol, si, mi… j’y arriverai.

Pour le moment, La poupée qui dit non, m’engueule un peu… Non non non… ce n’est pas un la… Non, non, non, ce n’est pas fluide…

Mais ce n’est pas grave. On est déjà copines !

Au fait, je vous présente MA guitare. Elle est belle non… J’ai toujours rêvé d’avoir une guitare noire…

Bonne année… mi mi mi mi, lalalala, ré !

2021

 

 

Que l’année 2021 vous – nous soit douce et clémente.

Une année pleine des rires de ceux que l’on aime. Pleine d’embrassades et de poignées de main. Pleine de frôlements, de caresses, d’accolades, de baisers échangés, sur les joues, sur la bouche, partout où vous le voulez.

Pleine de repas et de gueuletons, à 2, à 6, à10…

A chanter à pleins poumons, à postillonner !

Bref, une année à s’aimer.

Mille jours sauvages

 

 

 

Au départ, il y eut un coup de cœur pour une couverture, celle du dernier roman de Cathy Borie, Mille jours sauvages.  J’en profite au passage pour saluer le talent des Editions de La Rémanence : encore une très belle couverture donc qui m’a attirée, tout de suite.

Alors, j’ai plongé.

J’ai été comme « aspirée » dans le roman.

J’ai eu froid,  j’ai été éblouie par la réverbération de le lumière sur la neige et la mer. Oui, j’ai « ressenti » tout cela et je remercie Cathy pour cela.

Et tout de suite, j’ai aimé Camille et Jack. J’ai vibré avec eux.

Bravo Cathy pour ce beau roman. Je n’en dirai pas plus pour ne pas déflorer l’intrigue.

Lettre à mon miroir (maigrir sans m’aigrir)

Miroir, ô mon miroir…

Je n’ai jamais eu la prétention de la beauté. Être belle… Cela ne veut pas dire grand-chose en fin de compte. Être belle pour qui ? Être belle pour quoi ? Non Blanche-Neige n’a pas à s’inquiéter… Elle restera la plus belle.

En revanche, mon cher miroir, ce qui me fait du bien, c’est qu’aujourd’hui, enfin, je peux te regarder en face. Sans que cela soit douloureux.  Et ça, c’est tout nouveau. Parce-que, il faut bien le dire, tu ne me faisais pas de cadeau. Le genre intraitable quoi. Parfois, je croisais mon regard. Il me disait :

  • Il serait temps que tu fasses quelque chose, non ?

Oui. Il était temps.

Alors, j’ai pris mon courage, et mes kilos, à deux mains.

Cela n’a pas été si facile. D’abord, décider que l’on veut maigrir, c’est accepter que l’on a un problème de surpoids. C’est accepter de se « frotter » au regard des autres, de l’Autre aussi. C’est se préparer à vivre des moments de doute, de ras le bol, de « pourquoi donc »… C’est accepter de se faire un peu violence – basta les chips au vinaire balsamique, les Saints Honoré du pâtissier, le bon camembert au lait cru et son petit verre de rouge qui l’accompagne…

Oui, c’est tenir bon. Ne pas écouter ceux qui te disent que « tu n’as pas besoin de ça » ; « tu ne tiendras jamais ma pauvre » ; ceux qui te disent « tes rondeurs vont de pair avec ta jovialité » (je fais remarquer que l’on peut aussi être jovial avec quelques kilos en moins).

J’ai donc décidé qu’il me fallait être aidée. D’abord, je n’avais pas envie de faire n’importe quoi. En plus, je n’ai jamais été douée au yoyo… J’ai donc décidé de faire confiance au centre RNPC. Et j’ai eu raison.

Pas de vacances cet été, because le covid. J’ai donc consacré le budget vacances au budget « cure minceur ». D’ailleurs, c’est un peu un voyage que je viens de m’offrir. Genre « voyage en terre inconnue ». Parce que oui, quelques semaines plus tard, quelques kilos plus tard, quelques centimètres de tour de taille plus tard, je me redécouvre, je me retrouve aussi. Et cela fait du bien. Je n’ai plus peur de croiser le regard de mon reflet. Je me tiens plus droite quand je marche dans la rue… D’abord parce que j’ai moins mal au dos, ensuite parce que, oui, je suis fière de moi. Et c’est ça qui est bon.

Avant de finir, je voulais dire bravo aussi à toutes celles et ceux qui ont aussi fait cette démarche, et bon courage à celles et ceux qui l’entament. Vous allez voir, ça marche !

Et après tout, on peut vivre sans chips au vinaigre balsamique.

Non ? Si.

Entre les deux photos : 18 kilos…

Photo souvenir

Un joli moment de partage, comme je les aime pour un projet qui me touche beaucoup,artistes,auteurs…réunis autour d’un thème:       l’équilibre.

Merci à toi Alain (Bron) de m’avoir proposé de vous rejoindre. Et à l’année prochaine, j’espère.

https://www.lartenchemin.com/les-auteurs-2020.html?fbclid=IwAR2VixpLmC-qhm_Zb7pLs1VPrTgIcA-gTJ2v-k6hKouqgP5O8UmCNkyw3J0

Une sortie de longe-côte

C’est ça… Ce matin, sortie de longe-côte. Entrée dans l’eau à 10h. Alors, c’est vrai. Il faut se lever. Parfois, surtout l’hiver, quand il ne fait ni beau, ni chaud, il faut même se motiver. Et puis… à chaque fois, la magie opère. Pour citer une de nos longeuses, le longe-côte « ce n’est pas jamais […]