Un mois de septembre bien rempli…

Oui décidément, ce fut un mois de septembre riche en rencontres, en partages… Un mois de septembre comme je les aime. Merci donc aux organisateurs de salons de La Baronnie, de Saint Omer, de Carentan et enfin de Pont-l’Evêque. Cela fut très agréable. C’est bon de revoir du monde, de pouvoir discuter, parler bouquins, de rencontrer des personnes nouvelles, d’en retrouver d’autres. Comme une bouffée d’oxygène après une longue apnée… sans masque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Salon du livre de Mennecy, 2021

Comme une bulle d’oxygène…

Quel bonheur de se rencontrer, de se retrouver, d’échanger… Comme une grande respiration après une longue apnée. Bravo pour l’organisation, pour la gentillesse de cette équipe, pour son professionnalisme.  Un endroit magnifique (le parc de Villeroy), et de très belles rencontres. Beaucoup de discussions ; une pensée pour Virginie qui vient d’être reçue au concours d’infirmier(e) pour être infirmière scolaire et qui a choisi d’œuvrer pour l’inclusion et à qui j’ai été fière de dédicacer De Vous à Moi, pour Laetitia, toute jeune femme avec laquelle nous avons parlé de la lutte contre l’excision et a eu envie de « rencontrer » Mebrat et Shoayé, … j’ai été très heureuse de lui dédicacer les Fleurs du lac, ainsi qu’à Eve et Grégory… entre autre… Et pour Dominique qui a oublié son livre à Prague, sur le radiateur de l’hôtel… De Prague à Addis Abeba, son épouse avait eu le temps de le lire, pas lui. Ils sont revenus me voir pour une nouvelle dédicace… Que d’échanges, de rires, et d’émotions parfois..

Et cette sensation d’être vivante. Je crois que j’avais un peu oublié ma plume ces derniers temps. J’ai compris ce week-end que c’est définitivement ce que j’aime faire, écrire, rencontrer…

Alors, me revoilà !

Merci au Salon de Mennecy et à bientôt !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

FestivaleurE

Je remercie FestivaleurE pour son invitation. Ainsi, comme je vous le disais, j’aurai le plaisir d’intervenir vendredi prochain à la soirée consacrée aux femmes, après le film documentaire de Niels Tavernier « Elles ont toutes une histoire ». N’hésitez pas à nous rejoindre.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Soirée à réserver…

Le vendredi 6 mars prochain, je présenterai Les fleurs du lac, et mes autres titres à la médiathèque de Langrune sur mer.Ce sera à 20 heures.

La rencontre se terminera avec un pot, offert par la médiathèque.

Mennecy, c’est dans une semaine !

La semaine prochaine, j’aurai le plaisir de participer au salon du livre de Mennecy. J’y retrouverai mon complice Denis Brillet et les trois autres auteurs primés pour le concours de nouvelles. Nouvelles publiées dans le recueil qui paraîtra à l’occasion du salon.

Enfin, ce sera l’occasion de retrouver des auteurs amis. Et ça, c’est toujours un vrai bonheur.

Quant à vous, chers lecteurs… Je vous espère nombreux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’art en chemin…

Quel plaisir de rejoindre cette belle manifestation. D’autant que j’y retrouverai des personnes que j’apprécie énormément.   Raphaël, le personnage de ma nouvelle L’Equilibre rejoindra bientôt ma galerie de portraits.

Merci donc à Alain Bron d’avoir « pensé à moi »…

https://www.lartenchemin.com/les-auteurs-2020.html

 

Les fleurs du lac à Deauville

Le samedi 14 décembre, je présenterai Les fleurs du lac à Deauville, au Pom’s, (3, avenue de la République). Invitée par l’association Nous Toutes 14, j’aurai le privilège de lire mes textes « le meilleur ami de la femme » (versions 1 et 2), nouvelles écrites pour l’occasion. À noter la très belle affiche, œuvre de la photographe Audrey Pasquet.

Depuis le mois de janvier, 141 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex-conjoint…

 

 

Cri

Envie de partager avec vous ce cri du cœur, du corps, de l’âme… Bienvenue à Aline sur ce site.

 

NON, NON, il n’y a pas que les coups au corps qui blessent !

J’en connais de bien plus sournois, cachés dans des regards,

De petites phrases assassines et même des sourires de sous-entendus

Qui à la longue, tuent.

 

Ne laissez Rien au silence !

 

Ni la première gifle,

La main posée sur votre taille,

Ni le baiser que l’on ne veut pas,

Les insultes cybernétiques,

Ni les cris, avant la violence.

 

Ne laissez Rien au silence !

 

NON, NON, il n’y a pas que les coups au corps qui blessent !

Aline pour Nous Toutes 14