Compte à rebours

Plus que…

Je ne sais pas. Je ne compte plus.

Angoisse et stress augmentent de jour en jour. Peut-être plus encore que pour La Dame de Fécamp… Et je ne sais pas pourquoi. Sûrement parce que c’est le deuxième roman. Cela fait tellement longtemps que j’attends ce moment. Le cabanon jaune… je vous en parle depuis au moins trois ans.

Et les dés sont jetés.

Il étrange ce sentiment. On se sent dépossédé, fragile aussi. Libéré, certainement.  Et tellement vivant !

Le cabanon jaune  a pris son envol et il sera bientôt chez vous, ou pas d’ailleurs. C’est d’ailleurs vous, lecteurs à venir, qui donnerez vie à mes personnages. J’espère qu’ils vous séduiront et que vous « sympathiserez » avec eux.

Voilà… je vous les confie. Et je vais pouvoir me consacrer à d’autres personnages de papier, les créer et me laisser entraîner par eux. Il est temps.

C Angano

 

2 réponses
  1. Michel Lucas
    Michel Lucas dit :

    Rien que la couverture me donne envie de chausser mes bottes et d’embarquer , puis de trouver ce port où se cache ce cabanon jaune …

    Répondre
    • angano
      angano dit :

      Il va falloir attendre encore un tout petit peu… Histoire d’attiser la curiosité… Le cabanon se fait désirer…

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *