Pour en revenir à Clara …

Je commence à avoir pas mal de retours. Je tiens d’ailleurs à remercier toutes celles et ceux qui font la démarche de me contacter.
Les retours sont plus positifs, ouf ! Cependant, un commentaire revient très régulièrement :

– C’est trop court ! On reste sur sa faim ! On aurait envie d’en savoir plus !

A priori, j’aime l’idée que vous ayez la sensation de rester sur votre faim … Cela prouve que vous avez aimé.
Non, plus sérieusement, j’ai voulu écrire un texte court, à l’image de la brutalité et la brièveté de ce qui est arrivé à Clara.
Peu de temps s’est écoulé entre la nuit du 5 juin et sa déportation. C’est cela que j’ai voulu traduire : une certaine fulgurance. À l’image de la foudre qui s’abat.
Enfin, quelques personnes de ma famille étaient opposées à cet hommage. Je n’ai donc pas voulu « entrer » dans l’intimité de cette femme, mon arrière-grand-mère, et m’intéresser à la résistante. Par respect pour sa famille, et aussi, quelque part, pour me « protéger » des râleurs !!

J’espère cependant que vous avez passé un agréable moment de lecture …

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *