Être vivant… malgré tout…

Tant qu’on est vivant, c’est la moindre des choses d’être mouvant, émouvant. Après, on ne bougera plus. La mort, c’est notre condition. C’est même la seule chose dont on est sûr dans la vie. Moi, ça me rend joyeux d’être vivant. Je l’ai chanté, la mort est le berceau de la vie. Ça ne me fait pas peur. On peut disparaître dans la seconde qui fuit, qui suit. Alors… » disait Jacques Higelin.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *