Fulbert et le Loup

À la manière de… Yvain, le chevalier au lion (Chrétien de Troyes)

 

Après avoir trahi sa famille, Fulbert fut chassé de chez lui, abandonné à lui même. Il décida d’aller se réfugier dans la forêt. Alors que Fulbert marchait tout pensif, il entendit derrière un buisson des hurlements mêlés à des cris d’agonie. Il s’approcha et il vit un ours combattant un loup. Malgré ses griffes pointues le loup était dominé. Fulbert sans hésiter accourt au secours du loup. Il lance un bâton dans la tête de l’ours pour le distraire et il lui plante son épée dans le ventre. L’ours pousse un cri terrible, vacille et s’écrase par terre dans un grand nuage de poussière. Fulbert après avoir tué l’ours, s’approcha du loup pour le soigner. La pauvre bête avait les oreilles en lambeaux et la gueule ensanglantée. Fulbert rinça les plaies avec l’eau de son outre et il posa des feuilles dessus. Après quelques jours le loup était guéri. Fulbert n’eut pas besoin d’apprivoiser le loup car il n’était pas agressif et il semblait reconnaissant. Depuis ce jour ils ne se quittèrent plus et ne firent qu’un.

Arthur Pontais

Élève de 5°

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *