Jean-Fabien

en grand ...
Né quelque part entre la première crise du pétrole et l’année où Christophe Lambert tourne son seul vrai film (Greystoke a priori), Jean-Fabien de son pseudo est le croisement improbable entre un pseudo-ingénieur et un pseudo-écrivain (une histoire de pseudos donc). Cela aurait pu donner un truc intelligent, genre le Einstein de l’académie française, mais non, on ne réussit pas une bonne recette à tous les coups même avec les meilleurs ingrédients (surtout quand on y ajoute des poils).
Il a dédié sa vie à sortir de la jungle où il est né et essaye désormais d’écrire des livres sur le comportement féminin en milieu hostile avec toute la rigueur scientifique que ce sujet mérite (et toute la philosophie qu’il inspire).

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *