La Belle et le Magnifique

Lire La Belle et le Magnifique de Catherine Laboubée, c’est s’offrir un voyage. C’est aller à la rencontre de Robert et Herleva « la belle Arlette », les parents de Guillaume le Conquérant, le bâtard qui deviendra duc de Normandie et roi d’Angleterre. J’ai beaucoup aimé Herleva, femme résolument moderne ; la femme, mais aussi la mère, qui a su défendre et protéger Guillaume et le conduire jusqu’à la couronne, après la mort de son père, fort précoce (25 ans, c’est jeune ! Même à l’époque).

Parce que, oui,  Catherine Laboubée est historienne. Et romancière… C’est cette particularité qui me séduit. Quand les sources se font rares, l’auteure n’hésite pas à mêler un peu de fiction, en retenant ce que la légende a retenu. C’est assumé… et tellement agréable.

Ce que j’aime également, c’est le dépaysement que m’offre ce livre : Rouen, Fécamp, Le Mont-Saint-Michel, Rome, jusqu’à Constantinople et Jérusalem… on voyage, on découvre, on se perd aussi, un petit peu. Et, en fin de compte, on apprend. On apprend beaucoup. Nous sommes loin des ouvrages, disons le clairement, un peu « fastidieux » pour les non-initiés. Cet ouvrage est à la portée de chacun. Et ça, c’est bien ! Quant à moi, la Normande que je suis a aimé redécouvrir et comprendre sa région. Cela a été un vrai plaisir et un véritable enrichissement.

Merci à l’auteure !

BELLE-ET-MAGNIFIQUE-COUV-630x0

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *