Les fleurs du lac, à l’école

Encore une belle émotion : Les fleurs du lac étudié au lycée par des élèves de première et de terminale.

Le fait de me dire que des jeunes travaillent et débattent à partir de mon roman, et celui-là particulièrement,  me touche au plus haut point. Cela me touche en tant qu’auteure, bien sûr mais aussi en tant qu’enseignante, que pédagogue. C’est nouveau pour moi et cela me procure une réelle satisfaction, émotion, fierté… je ne sais pas comment nommer ce que je ressens. Mais c’est fort.

Les fleurs du lac à Djibouti, Les fleurs du lac dans un lycée aux Pays Bas…

Quel passage de relais !

Alors merci à vous toutes et tous qui rendez cela possible.

Parce que « les fleurs ne sont pas faites pour être coupées. »

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *