Les Fleurs du lac, comme un pont… une main tendue.

Les personnages de ce livre si important m’ont permis de trouver l’écoute et les mots justes et face à une jeune maman d’une fillette de 20 mois qui a fui la Mauritanie pour éviter que sa belle mère fasse subir cette mutilation à son enfant.

 

Merci Valérie pour ce témoignage. Il est assez bouleversant pour moi. Que mes personnages aient pu t’aider, et surtout aider cette jeune maman, me trouble au plus haut point.

Chère Valérie, je serais ravie d’offrir mon roman à cette jeune maman…

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *