Les fleurs du lac, et Annarosa

Ciao Christelle!
Hier soir j’ai fini ton livre. Merci de m’avoir fait retourner en Ethiopie avec cette lecture! Je me suis retrouvée au milieu de toutes ces couleurs, ces odeurs …. quelle nostalgie! Je me suis retrouvée sur nos gradins du lycée comme si je les avais jamais quittés. Un livre qui traite un sujet très fort comme celui des mutilations féminines mais qui te laisse au fond un grande espérance pour le futur. Comme tu l’as écrit à la page 80 : « il fallait libérer la parole ». Et bien tu l’as fait et tu le feras chaque fois que quelqu’un lira « les fleurs du lac »!

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *