Les fleurs du lac et Tatiana

C'est l'histoire de Mebrat une Éthiopienne. Selon la coutume de son village, l'excision est pratiquée. L'exciseuse n'est autre que sa belle-mère, une situation très compliquée pour Mebrat.

Mais elle sera la première femme de son village à refuser d'exciser sa seconde fille, avec le soutien de son mari.

Cette femme courageuse et moderne ira à l'encontre de son peuple et résistera à la pression de son village même jusqu'à le quitter.

Mon avis : Christelle Angano nous offre un roman court et concis sur un sujet très difficile et parfois tabou , ce livre est narré avec une extrême douceur et beaucoup de sensibilité.

L' auteure ne juge pas cette pratique, mais la défend.

Dans certains pays les traditions sont ancrées au plus profond de l'âme des villageois et il est très difficile pour eux de changer et d'évoluer.

Mebrat et son mari veulent changer la mentalité des gens et arrêter cette coutume primitive et barbare.

La femme souffre tout au long de sa vie de cette mutilation, pendant les rapports avec son mari , lorsqu'elle met un enfant au monde...

L'excision est une mutilation sexuelle dangereuse et des personnes en meurent.
Malgré l'interdiction de cette pratique avec des sanctions et des peines , malheureusement elle est toujours pratiquée dans certains pays.

Conclusion : un roman militant avant tout, qui traite d'un sujet sensible ,des personnages émouvants, une plume forte et sensible.
J'ai aimé cette lecture pleine d'humanité et de réalisme.
Merci encore pour cette découverte.

https://www.netgalley.fr/catalog/book/162997
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *