Les fleurs du lac, sur Babelio…

Même si on préférerait que ce roman n’existe pas, la tradition de l’excision des petites filles dans certains villages africains est malheureusement toujours d’actualité.
Christelle Angano nous livre ici un magnifique roman sur cette tradition qui mutile encore beaucoup de petites filles, elle n’est pas du tout accusatrice dans ce roman, mais essaye au contraire de nous faire comprendre pourquoi cette tradition a toujours cours, à travers l’histoire de Mebrat qui décide de ne pas faire exciser sa deuxième fille. Mebrat va donc livrer un combat dans son village où personne ne comprend sa décision, mais où personne ne comprend non plus pourquoi cette tradition est en place.
C’est vraiment un magnifique roman qui se lit d’une traite et je remercie l’auteure de m’avoir permis d’en connaître un peu plus sur cette tradition qui je l’espère disparaîtra très vite.

 

Merci infiniment pour ce retour…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *