Une main qui se tend

Comme il me l’a été demandé, voici ma petite contribution à l’action « 100 poèmes en soutien à la famille Karasani »

Une main qui se tend,

Je voudrais vous offrir la chaleur.
La chaleur du nid, celle du foyer
Celle du cœur.
Mon amitié.
Et puis des rires aussi
Et le bonheur.
La joie pour vos enfants
Qu’ils n’aient plus jamais peur.
Cette peur des lendemains
Qui ne chantent pas toujours.
Lirie, Artan
Je ne vous connais pas
Et pourtant…
Gentian, Kledian
Comment vous aider ?
Où va ce monde
Qui repousse et qui condamne ?
Ici, ailleurs
Comme une balle
En plein cœur.
Lirie, Artan,
Vous êtes ici chez vous,
Ou je ne suis plus chez moi.
Ma main et ma plume
Ne sont pas grand-chose,
Quelques petits mots,
Et je vous tends mon cœur,
Pour soulager vos maux
Nous vous tendons les bras.
Nous sommes là, pour vous, près de vous.
Et nous ne vous abandonnerons pas.

Christelle Angano

Octobre 2016

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *