Monsieur M, suite

J’ai donc appelé Monsieur M. Discussion un peu « hors du temps », comme une faille temporelle.

Monsieur M a connu Clara. Il se souvient d’elle. Il me précise qu’il se souvient même de sa voix. Sa voix… Cette idée me laisse rêveuse. Quelle voix avait-elle ? Avait-elle un accent ?

Une fois encore, Clara me semble proche, très proche. C’est drôle, quand j’étais enfant, adolescente, tout ceci me semblait lointain, tellement lointain. Plus le temps passe, plus cette distance s’efface.

la voix de Clara…

cette précision m’interpelle vraiment beaucoup. Il faudra que je lui en parle. Il m’envoie la photo. Il est dessus, petit… Bien sûr, il me demande de la lui renvoyer après avoir fait faire une copie. je trouve cela touchant, cette confiance.

What do you want to do ?

New mail

Monsieur M me dit son émotion quand il a appris ma démarche. Pour Clara, et pour ses compagnons. Son émotion me rend fière.
Il me dit avoir recherché ses documents, cette photo, après avoir vu l’article paru dans Ouest-France. Il ne savait pas si j’avais des photos de Clara. Bien sûr, je lui ai dit que je l’appellerais quand j’irais à Honfleur, je serais ravie de le voir, de le saluer et bien sûr, je serai ravie de lui offrir mon livre, bientôt.
Voilà… Encore une belle rencontre à venir. Il y a encore quelques personnes qui ont connu Clara. C’est magique. Clara existe de plus en plus.
Il paraît que quand on tape dans ses mains, on fait revivre une fée…
Et quand on écrit sur personne disparue… la fait-on réexister… l’empêche-t-on de « partir » complètement ?
En tout cas, Clara ne m’a jamais semblé aussi… vivante.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *