Retour de lecture

Le Cabanon jaune, nom d’un lieu secret de rendez-vous pour couple d’amoureux à Tahiti et celui d’une librairie dont « la devanture sera peinte en jaune » en Irlande. Intriguant, n’est-ce pas ?
C’est un roman qui raconte la quête désespérée d’une jeune femme de trente ans, Cloé, habitante du port de Honfleurqui cherche à comprendre les causes de la mort de son père marin, « alors même que cette nuit-là, il faisait si beau » et que le bateau le Cyrano de Bergerac est retrouvé intact. Le lecteur se laisse emporter dans ce voyage à l’autre bout de la terre, à Tahiti, par un irlandais qui guide cette jeune femme/enfant, afin qu’elle grandisse sous la bienveillance des polynésiennes qui lui « apprennent à apprivoiser ses tupapau(ce que nous appellerions nos démons) qui la hantent, pour les dépasser et vivre avec ».De voyage aller, en voyage retour, ils aboutissent en Irlande où elle devient femme grâce à cet homme enfin capable de lui dévoiler le secret de la mort de son père tant aimé, en lui confiant son journal intime : « Un vieux carnet usé aux feuilles cornées et jaunies. A spirales, recouvert de toile cirée, il attendait. » …
Je vous laisse percer le mystère de cette disparition et découvrir ses fantômes et son Secret…
L’écriture est assez fluide, volontairement (?) plate au début, tonique à la quatrième partie où les révélations pleuvent, en éclaboussant les responsables d’un crime terrible.
Ce livre de deux cents pages se lit facilement car les rebondissements étonnent et donnent envie d’aller plus loin.
C Baraduc

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *