Salon du livre de Pont l’Evêque

 

 

 

Participer à un salon du livre qui met Gustave Flaubert à l’honneur, en plus à Pont-l’Evêque… C’est une immense émotion pour moi, et aussi, un peu de fierté. Il faut vous dire que j’ai grandi quelques années pas loin de Pont l’Evêque, à Saint Gatien des Bois, chez des grands-parents que j’adorais et qui me manquent cruellement. Et puis Flaubert est un de mes auteurs préférés. Depuis toujours. Depuis ma « rencontre » avec Emma. Souvent je pense à lui lorsque j’écris, lorsque je cherche le mot qui « sonne juste », que je lis le même paragraphe à haute voix,  encore et encore…

Oui j’aime sa plume et j’aurais adoré rencontrer le bonhomme. D’ailleurs, il est venu à Douvres la Délivrande. A l’époque, il écrivait Bouvard et Pécuchet. Il s’est installé avec son complice Maxime Ducamp, dans un hôtel, en face de la basilique, à deux pas de chez moi. L’idée était de « croquer » les ceusses qui sortaient de la messe… L’anecdote m’a beaucoup amusée. Même qu’à Douvres, il y a un restau bien sympa « Le petit Flaubert » (clin d’œil à Véro et Thierry).

Bref, voir mon petit nom associé à cette affiche me touche beaucoup. C’est bête, mais c’est comme ça. Et puis, je sais que ma grand-mère aurait été fière de ça…

Et ça…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *