Sonnet

 

 

Sonnet pour celui qui ne voulait pas vieillir …

 

N’aie pas peur mon ami de  l’Automne qui vient.  

Laisse le vent  t’enlever dans sa course folle, 

La forêt t’habiller du parfum des  girolles,

L’automne est toujours un Printemps qui se souvient.       

 

 

Ne crains  pas  les rides creusant ton cher visage

Cette course du temps ne peut pas être vaine.

Elle offre à ton âme la sagesse du chêne 

L’automne t’embellit et n’est pas un naufrage.

 

 

les feuilles s’impatientent, et prennent leur envol. 

En amie la forêt cueille leur farandole.

Ne pleure  pas l’Eté si  facile à aimer,

 

Et surtout mon ami n’aie pas peur de l’Hiver

L’arbre n’est jamais seul au cœur de la forêt

Quand les feuilles reposent sur leur tapis de terre.

 

Christelle Angano

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *