Table ronde…

Ce fut un bien joli moment. Tellement émouvant pour moi. Comme la concrétisation d’une volonté, celle de rejoindre une cause et peut-être de me sentir « légitime ». Cette soirée-débat, table ronde autour des combats des femmes africaine fut un moment réellement extraordinaire. J’ai eu le bonheur de rencontrer des femmes admirables : Jacqueline Madeline, gynéco-obstréticienne retraitée, Présidente de l’Association Welcom Normandie, Adèle Marie-Claire, responsable de Femmes Inter Associations Normandie et enfin Nafissatou Fall, la directrice du Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles (le GAMS). Trois femmes extraordinaires. Je les embrasse chaleureusement.

Nafissatou et moi étions en contact depuis quelques années et son regard sur Les fleurs du lac était très important pour moi. Nafissatou est une femme extraordinaire. Et une vraie rencontre. Je repense à mon amie Géraldine, à notre discussion, il y a quelques années de cela. Voilà Géraldine, nous avons « réussi ». Et merci de participer à cela en faisant lire ce roman à tes élèves. C’est extraordinaire et ô combien bouleversant ! Parce que nous ne le dirons jamais assez :  » les fleurs ne sont pas faites pour être coupées !  »

  

Enfin, c’est avec émotion que j’ai appris que Les fleurs du lac accompagnait le GAMS dans ses actions de prévention. J’en suis très fière.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *