Articles

ça m’fait d’la peine…

What do you want to do ?

New mail

…mais il est parti.
 Greame Allwright est mort.
Greame, c’est le compagnon de mon adolescence, des feux de camp sur la plage de Langano…, « Jolie bouteille »,   « Le jour de clarté.. », chanson coup de gueule que j’adorais,
« Il faut que je m’en aille » qui me faisait pleurer… Tout comme « la chanson du cow-boy »
Plus tard, j’ai chanté pour mes enfants, « Le chef de gare », « Petit garçon », les « Petites boîtes »…
Suzanne, que je chantais à ma grand-mère… « Demain sera bien », qu’elle aimait beaucoup, comme elle aimait « Viendras-tu avec moi ? ».
« Tu joues tu joues joues »
Tous ces titres…
Oui, Greame fait partie de ma vie, définitivement… Et ce soir… Mon cœur est triste…
Il y a quelques mois, je lui ai écrit une carte, pour le remercier pour tout cela. Et cela me fait plaisir…
Encore une partie de mon enfance qui se barre…
Oui, je suis triste ce soir.
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Cellulite est orpheline…

 

 

Et j’ai l’impression une partie de mon adolescence. Claire Bretécher est morte et cela me fait de la peine. Beaucoup de peine. Je crois que j’ai toujours été attachée à ses personnages, et la femme aussi, même si je ne la connaissais pas. Claire Bretécher est entrée dans ma vie quand j’étais ado, une ado un peu boulotte, pleine d’états d’âme et de complexes.

Et j’ai découvert l’auteure, la dessinatrice, la femme. Et je l’ai admirée. Elle m’épatait, seule dans un univers essentiellement masculin.Et puis je la trouvais belle, si belle…

Je crois me souvenir d’une interview dans laquelle elle expliquait ne pas être féministe, dans le sens militant du terme.

Elle était Claire Bretécher, et cela suffisait. Le choix de son art, de ses personnages, de son message suffisait.

Il y a quelques années, alors que l’on remettait le prix Handilivre à Beaubourg, je me souviens qu’une expo lui était consacrée . Quel bonheur !

Salut Claire… Tes personnages vont continuer de me suivre. Longtemps.

Merci de faire un peu partie de ma vie…

Martial Leroux, invité Au bout de ma plume…

https://www.francebleu.fr/emissions/au-coeur-de-la-normandie/normandie-caen/caen-et-ses-transports-en-histoire-s-caen-la-venise-du-nord?fbclid=IwAR0FcqcJI0UwR5ffAdE_IGTBhcZgxNqxMlr4mAvTVbZfoefQQIQPcKfOAuA

Petite interview à écouter pour un ouvrage à découvrir. Pour tous les « amoureux » de Caen, et j’en fais partie…

Sois le bienvenu Martial sur ce site…

Invité au bout de ma plume…

« Vous qui pénétrez dans mon cœur, ne faites pas attention au désordre »

 

Jean Rochefort