Roman

Articles

Joli montage

Merci Annarosa… et bon voyage alors…

J’ai dévoré votre livre, à la fois puissant, tendre et poétique.J’étais pendant quelque instant là bas et je vous en remercie.
Ce que je voulais vous dire aussi. Ce que j’aime beaucoup c’est que ce sujet ô combien difficile , vous avez su l’aborder de façon ( excusez l’expression) légère et tendre.

Stéphanie

Ne vous excusez pas Stéphanie . Je comprends votre ressenti. j’ai beaucoup de tendresse pour ces personnages et énormément d’amour pour ce pays. Ce n’était pas un roman « à charge » mais un roman sur l’humain. Je crois que c’est ce que vous avez éprouvé, ressenti. Et j’en suis très heureuse. Merci pour cela.

Découvrons l’Éthiopie

Voici un diaporama que je réactualise avec des photos prises lors de nos promenades en Éthiopie. Bien sûr, elles commencent à dater, si l’on considère que j’ai quitté le pays en 1985. Mais je les trouve encore très belles.

Je vous présente celle qui m’a inspirée pour créer le personnage de Mebrat

Dans ce diaporama, vous rencontrez également Shoayé et sa sœur, Yared sur sa pirogue…

[slideshow_deploy id=’13357′]

8 mars 2019

Quelle belle journée !

Journée dédiée aux femmes. Dédiée aux rencontres, Betty, Marie-Noëlle… (deux L, E), et Aline… Journée retrouvailles, Lucie que j’ai quittée collégienne, et que je retrouve belle artiste, musicienne épanouie, Catherine, ma pote de… qui a connu mes mauvais jours et que je retrouve pour partager les bons, Sylvie qui a fait l’effort de venir, alors qu’elle n’était pas en forme, Karine ma copine aquatique (!) sans sa combi, Erwan, mon fils toujours là dans ces moments de partage, Élisabeth et Laurence, nouvelles amies mais qui me passent près du cœur, Brigitte, fidèle depuis le début, complice et présente, Jérôme et Sylvia, la famille, telle que je l’aime, Karine à la si jolie plume, Audrey Pasquet, photographe talentueuse à qui je dois ces clichés, Christian et Jacqueline, toujours là…

C’était bon de partager ces moments avec vous.

Chaleur humaine, émotions, partage, tendresse. Du bonheur.

Merci.

Ah oui, j’ai quand même réussi à renverser une table, un bouquet de fleurs et son vase…

Et l’Éthiopie était là. Et c’était bien.

[slideshow_deploy id=’13306′]

Les fleurs du lac, sur le blog d’Henri Girard

Un roman réussi, émouvant, parfaitement maîtrisé, utile. C’était une sacrée gageure ! Pari réussi ! Bravo !

Merci Henri d’accueillir mon roman sur ton blog.

Utile…

Puisse ce roman être utile… Aider à comprendre, pour ne plus juger gratuitement. Rejoindre ces femmes et ces hommes, courageux qui, sans relâche, tentent de faire reculer cette tradition redoutable. Oui l’excision, comme tout le reste, nous concerne , parce que nous appartenons à l’humanité. Et je suis fière, en tant que femme, en tant « qu’appartenant au monde », d’accompagner mes ami(e)s dans leur lutte.

Et si, en plus, je vous donne envie de découvrir ce merveilleux pays qu’est l’Éthiopie…

 

Commander Les fleurs du lac…

Où commander Les fleurs du lac…

Bien sûr, on peut se rencontrer sur un salon ou lors d’une séance de dédicaces en librairie…

On peut aussi se le procurer en librairie.

Enfin, vous pouvez le commander également sur le site des Éditions de La Rémanence. En plus, le port est offert…

Pour commander, un petit clic. 

Voilà, je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture (et un bon voyage aussi).

Les fleurs du lac

Premier retour :

J’aime bien ce « roman », son sujet et la manière sensible dont il est traité. Les personnages sont vrais et attachant, l’Éthiopie l’imprègne, ses traditions, ses couleurs, ses odeurs, ses habitants.
Délibérément positif, ce roman laisse sa chance à l’espoir. Le sujet, difficile, est traité avec délicatesse,en avocat, en militante, plus qu’en procureure, sans être misérabiliste… Simplement humain.
Une histoire bouleversante. 
La fin, heureuse, est émouvante.
Bravo. Bien joué.

Henri Girard.

Les fleurs du lac

Voici donc la couverture de mon troisième roman, Les fleurs du lac.

Je tiens à remercier Philippe Morel que je vous avais déjà présenté sur ce site. Après Arnaud Jusiewicz qui m’avait offert les si belles couvertures de Itinerrances et de La dame de Fécamp, après Marianne Monnoye – Teermer, à qui je dois la couverture de De Vous à Moi, un troisième artiste me rejoint pour faire de ce troisième ouvrage, un véritable livre-écrin.

Vous pourrez retrouver les œuvres de Philippe sur son site http://www.philippemorel.canalblog.com

Allez voir, c’est un enchantement…

En ce qui concerne Les fleurs du lac, petit résumé en attendant :

Mebrat est une héroïne, une vraie.
Elle est de celles qui savent dire non, qui savent se battre. Une femme courageuse et forte… comme savent l’être les femmes.
Ainsi, elle ne va pas hésiter à se dresser contre un village entier en refusant une tradition qu’elle va juger cruelle et résolument d’un autre temps : non, elle ne confiera pas sa petite Shoayé à l’exciseuse du village.