Un olivier dans ma ville

La journée était belle

Empreinte de douceur

Que le Diable me pardonne.

Le soleil nous réchauffait

Après cette semaine froide

De douleur.

Dans le cœur de ma ville

Un Olivier

Arbre de la paix.

Nos paroles échangées

Nos sourires partagés.

Légèreté.

Une amitié.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *